Encore !

Posted on Leave a commentPosted in BLOG, Recettes

Et oui, encore une recette avec des asperges. Mais la saison est courte, il faut en profiter.

Papillotes de poisson aux asperges (proposition de deux sauces)

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 4 pavés de poisson d’épaisseur égale (par exemple : cabillaud, saumon, truite saumonée)
  • 500 g d’asperges du Blayais
  • sel et poivre

Sauce n°1

  • 2 citrons
  • 40 g de beurre

Sauce n°2

  • 2 -3 càs d’estragon ou persil ou coriandre
  • 40 g de beurre

Préparation :

Préchauffez le four à 180°C.

Épluchez les asperges et coupez le pied fibreux. Faites les cuire 8 min dans une casserole d’eau bouillante salée (10 minutes si elles sont très épaisses). Égouttez-les. Si les asperges sont fines, coupez-les en tronçons biseautés de 6 cm de long ; si elles sont épaisses, coupez-les en deux dans le sens de la longueur. Sur une plaque allant au four, disposez 4 grandes feuilles de papier cuisson. Répartissez les asperges sur les feuilles en les mettant bien au centre.

Déposez les pavés de poisson sur les asperges. Arrosez de sauce. Salez et poivrez. Fermez les papillotes bien hermétiquement et enfournez pour 8 minutes.

Sauce n°1

Pressez un citron pour recueillir le jus. Prélevez les suprêmes (ou quartiers en enlevant la petite peau blanche) du deuxième citron et coupe-les en 3.

Dans une petite casserole, faites chauffer à feu doux le beurre, le jus de ciron et les suprêmes jusqu’à l’obtention d’une sauce.

Vous pouvez ajouter au moment du service quelques feuilles ciselées de basilic ou de coriandre et servir votre plat avec du riz ou du quinoa.

Sauce n°2

Faites fondre doucement le beurre. Ajoutez les feuilles d’estragon (ou persil ou coriandre) ciselées. Laissez infuser quelques instants.

Servez ce plat avec des pommes de terre vapeur. Vous pouvez le décorer de quelques feuilles de l’herbe que vous avez choisie.

 

Tout simplement

Posted on Leave a commentPosted in BLOG, Recettes

Tout simplement un œuf coque et ses mouillettes d’asperge.

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 4 gros œufs extra frais ou 8 petits
  • 800 g d’asperges

Préparation :

Épluchez les asperges. Rincez-les à l’eau claire.

Il existe deux modes de cuisson :

  • à la casserole : portez une grande quantité d’eau salée à ébullition. Ajoutez les asperges et cuisez 20 minutes (un peu plus si les tiges sont épaisses).
  • à la cocotte-minute : disposez les asperges dans le panier de votre cocotte-minute pointe vers le haut, ajoutez de l’eau de façon à immerger les tiges. Comptez 6 minutes à partir du moment où la soupape tourne.

Dès la cuisson terminée, rafraîchissez les asperges dans de l’eau glacée, et déposez-les sur un papier absorbant.

Portez de l’eau à ébullition, plongez-y les œufs pour 3 minutes, pour une cuisson « coque ».

Servez les œufs coques dans des coquetiers, légèrement salés si vous le souhaitez, utilisez les asperges comme des mouillettes.

 

 

Fondant, bluffant !

Posted on Leave a commentPosted in BLOG, Recettes

Cette semaine je vous propose un dessert… à base d’avocat (j’en ai « trouvé  » deux plutôt abîmés dans mon réfrigérateur) : un fondant au chocolat.

Ingrédients pour 12 parts :

  • 2 avocats ou environ 170 g de chair
  • 4 œufs
  • 120 g de sucre complet (ou sucre semoule)
  • 3 càs de farine semi-complète
  • 200 g de chocolat noir corsé

Préparation :

Préchauffez votre four à 200°C. Choisissez un plat allant au four, et couvrez-en le fond de papier cuisson.

Cassez le chocolat en morceaux et faites le fondre au bain-marie. Prélevez la chair des avocats et mixez la finement.

Dans un saladier, battez les œufs et le sucre. Ajoutez progressivement la farine. Quand le chocolat est fondu, versez-le sur cet appareil et mélangez bien. Finalement ajoutez la purée d’avocat. Mélangez bien et versez la pâte dans votre plat (prévoyez une épaisseur de pâte de 2 à 2.5 cm). Enfournez pour  25 min à mi-hauteur (mon four n’est pas à chaleur tournante, si le votre l’est, réduisez le temps de cuisson).

Sortez le fondant du four, passez un couteau le long des bords du plat. Vous pouvez le décorer de quelques amandes effilées.

Si vous souhaitez démouler le fondant, attendez au moins 10 min .

Il se converse 3 jours au réfrigérateur.

 

 

Vive les poêles !

Posted on Leave a commentPosted in BLOG, Recettes


Photo Servane Rudelle

Votre four est hors-service et vous vous êtes engagés à faire un gâteau (pour un goûter par exemple…). Ces deux recettes peuvent vous aider.

Gâteau marbré vanille-praliné

Ingrédients pour 6-8 parts :

  • 1 yaourt nature
  • 4 œufs
  • 40 g de sucre
  • 130 g de farine (traditionnelle ou semi complète)
  • 1 sachet de levure
  • 20 g de beurre + un peu pour la poêle
  • 1 pincée de sel
  • 2 càc d’extrait de vanille
  • 170 g de pralinoise

Préparation :

Faites fondre la pralinoise au bain marie pour obtenir un mélange bien lisse (ajoutez au besoin 2 càs d’eau ou de lait). Réservez à température ambiante.

Faites fondre la beurre au four à micro-onde, ajoutez le aux œufs battus. Ajoutez le sucre. Fouettez énergiquement. Ajoutez tour à tour le yaourt, la farine, le levure et le sel, en fouettant continuellement. Séparez la pâte en deux. Dans l’une des pâtes ajoutez la vanille et fouettez. Dans l’autre pâte, ajoutez la pralinoise et fouettez. Beurrez légèrement le fond et les bords d’une poêle (si possible à fond anti-adhésif et épais). Hors du feu, versez au centre de la poêle 1 càs de pâte pralinée, puis au centre de cette pâte, 1 càs de pâte à la vanille. Recommencez jusqu’à épuisement des pâtes.
Couvrez et faites cuire à feu très, très doux jusqu’à ce que la surface du gâteau soit prise. Faites glisser le gâteau sur une assiette et laissez-le tiédir.

 

Clafoutis aux pommes

Ingrédients pour 6-8 parts :

  • 4 belles pommes
  • 1 gros càs de miel
  • 1 noix de beurre
  • 3 oeufs moyens
  • 250 ml de lait (ou de lait végétal)
  • 100  g de farine (j’ai mis de la farine de sarrasin, mais utilisez la farine de votre choix)

Préparation :

Lavez et coupez les pommes en lamelles. Faites les fondre avec le beurre et le miel dans une poêle (si possible à fond anti-adhésif et épais).

Pendant ce temps, dans un saladier, battez les œufs avec la farine et le lait.

Versez sur les pommes et couvrez. Prolongez la cuisson à feu doux jusqu’à ce que la pâte soit prise. Coupez le feu et attendez quelques minutes avant de retournez votre gâteau sur un plat ou une assiette.

 

 

 

 

Mauvais film…mais bon

Posted on Leave a commentPosted in BLOG, Recettes

Mauvais film, mais bons légumes. D’hiver ou de printemps, ronds ou allongés, rosés, blancs ou dorés…les navets sont riches en minéraux, nutriments et en antioxydants (protection contre le cancer par exemple).  Mais comment les cuisiner autrement que dans de la soupe ? Voici quelques idées pour vous aider.

Les navets peuvent se consommer crus, surtout les plus petits, jeunes, tout doux en goût. Vous pouvez les râper comme des carottes ; en entrée par exemple, râpez et mélangez  un ou deux navets, une petite betterave crue et une ou deux carottes ; accompagnez ce mélange riche en couleur, vitamines et minéraux d’un peu de sauce vinaigrette. Ou encore…

Navets au sésame

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 4 petits navets (blancs et roses par exemple)
  • 1 càs de graines de sésame doré (ou noir et blanc mélangés)
  • 2 càs d’huile de sésame (ou à défaut une huile neutre : tournesol, colza…)
  •  2 càs de sauce soja (non sucrée)

Préparation :

Nettoyez les navets. En hiver il est souvent nécessaire de les peler car la peau est épaisse. Coupez-les en lamelles fines (au couteau ou à la mandoline). Disposez-les dans une grande assiette ou plat de service. Dans un bol, mélangez l’huile de sésame et la sauce soja ; arrosez les navets avec ce mélange. Saupoudrez de graines de sésame et servez.

Les navets se mangent aussi cuits à la vapeur, sautés comme des pommes de terre, en gratin (dans un gratin dauphinois, vous pouvez remplacer 2/3 des pommes de terre par des navets, par exemple).

Et si vous voulez jouer les grands chefs…

Petits navets glacés

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 800 g de navets
  • 1 noix de beurre
  • 1 pincée de sel
  • 2 càc de sucre semoule
  • papier cuisson

Préparation :

Choisissez une casserole suffisamment large pour contenir les navets (sur une seule épaisseur). Découpez un disque de papier cuisson du diamètre de la casserole. Percez quelques trous au centre de votre disque de papier.

Choisissez des petits navets ronds, si possible tous de la même taille pour assurer une cuisson uniforme. Épluchez-les et nettoyez-les à l’eau claire. Faites fondre le beurre à feu doux dans une casserole. Ajoutez les navets, le sucre, et le sel. Couvrez d’eau à hauteur. Couvrez avec le disque de papier cuisson ; il doit être au contact de l’eau et des navets. Laissez cuire à petite ébullition pendant 30 à 40 min (il n’y a plus de liquide et les navets sont tendres).

Prolonger la cuisson quelques minutes pour faire dorer les navets (attention ! surveillez attentivement cette cuisson, ça peut vite brûler).

Vous pouvez servir ces navets glacés avec une viande rôtie (canard, agneau, bœuf…)

Croustillante

Posted on Leave a commentPosted in BLOG, Recettes


photo : Servane RUDELLE

Quelle barre de céréales choisir ? Il y en a toujours plus dans le rayon de votre supermarché. Si certaines sont clairement présentées comme des gourmandises, d’autres seraient « bonnes pour votre silhouette », « idéales pour une pause ou une petite faim »… Bon une barre de céréales c’est toujours des calories (de l’énergie) que vous pouvez consommer si vous avez FAIM. Mais autant choisir une barre qui vous apporte en plus de l’énergie et du plaisir, des fibres, des acides gras insaturés, etc…Voici une recette de barres à faire vous même (recette que j’ai empruntée à Madame Labrisky) ; attention il y a un piège elles sont très BONNES.

Ingrédients :

  • 1 œuf
  • 150 g de purée de dattes (en vente en magasin bio)
  • 75 g  de purée d’amande ou de noisette ou de cacahuète (évitez le beurre de cacahuète sucré)
  • 130 g de céréales (attention si vous choisissez un muesli contenant beaucoup de flocons (avoine ou autre) incorporez à part égale des céréales « soufflées » (pétales de maïs, riz ou sarrasin soufflé)
  • 20 g de graines de chia noires (facultatif)
  • 50-60 g  de noix (pécan, de Grenoble… celles que vous voulez)  grossièrement coupées
  • 60 g de raisins secs

Préparation :

Préchauffez votre four à 180°C. Dans un saladier, mélangez vigoureusement l’œuf, la purée de dattes et la purée d’amande (il faut un peu de muscles et de patience ; ou un batteur, mais cette pâte est très collante). Incorporez les céréales, et tous les autres ingrédients. Recouvrez une plaque à pâtisserie de papier sulfurisé (prévoyez un morceau plus grand que nécessaire). Déposez la pâte au centre du papier et étalez-la pour obtenir une plaque rectangulaire un peu épaisse. Tassez-bien la pâte (sinon elle risque de se casser en morceaux et vous ne pourrez pas découper des barres). Pour cela rabattez le papier excédentaire sur votre rectangle de pâte comme si vous souhaitiez l’emballer (bien serré). Appuyez avec vos mains sur le papier: ça ne colle pas et votre pâte prend une belle forme. Coupez le papier inule, et enfournez pour 12 à 15 min (surveillez bien la fin de la cuisson, la pâte carbonise d’un coup !). Sortez votre préparation du four. Vous pouvez marquez la forme des barres avec un couteau, mais attention la pâte est tendre et risque de s’effriter ; attendez qu’elle ait refroidi pour couper vos barres (1 barre = 20-25 g).

Pour la conservation : 5 jours dans une boîte à température ambiante, 10 jours au réfrigérateur et 3 mois au congélateur.

Le Capitaine

Posted on Leave a commentPosted in BLOG, Recettes

haddock

Vous l’avez deviné, cette semaine je vous propose une recette de haddock, associé à un légume de saison : l’épinard.

Le haddock est un filet d’églefin fumé. D’un point de vue nutritionnel, c’est une bonne source de protéines, de fer et de phosphore. Attention, si vous suivez une alimentation limitée en sel, c’est une préparation très salée.

Pour faire cuire le haddock :

  • coupez le filet de haddock en portions (120 à 150 g par portion).
  • placez les portions dans une casserole large (ou sauteuse à bords hauts) ; mouillez à hauteur avec un mélange moitié eau, moitié lait.
  • allumez le feu, laissez monter en température sans atteindre l’ébullition, et cuisez 15 min environ.
  • enlevez délicatement la peau.

C’est prêt!

Sauté d’épinards et lanières de Haddock

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 1.6 kg d’épinards frais
  • 4 noisettes de beurre et/ou 4 belles càc de crème fraîche
  • 4 portions de haddock

Préparation :

Faites cuire le haddock comme décrit ci-dessus.

Lavez soigneusement les épinards, essorez-les. Enlevez les côtes (le plus simple est de plier légèrement la feuille en suivant la côte, et de tirer sur cette dernière).

Placez-les dans une sauteuse, avec un tout petit fond d’eau. Faites chauffer à feu moyen. Poursuivez la cuisson jusqu’à ce que les épinards perdent la moitié de leur volume (ils doivent avoir perdu leur eau).

Pendant que les épinards cuisent, détaillez le haddock en lanières.

Répartissez les épinards dans 4 assiettes. Ajoutez une noisette de beurre et/ou 1 càc de crème , ainsi que des lanières de haddock.

 

Mais les épinards, c’est aussi très bon cru ; alors voici une variante de la recette précédente :

Salade d’épinards au haddock

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 400 g d’épinards frais
  •  4 càc de crème fraîche
  • 4 càc d’huile d’olive
  • le jus d’un demi citron (ou plus selon vos goûts)
  • 4 portions de haddock cuites et émiettées

Préparation :

Lavez soigneusement les épinards, essorez-les. Enlevez les côtes. Vous pouvez laissez les feuilles entières ou les coupez en morceaux ou en lanières. Assaisonnez-les avec l’huile d’olive et le jus de citron. Répartissez les épinards dans 4 assiettes. Ajoutez les miettes de haddock. Disposez 1 càc de crème fraîche sur le bord de chaque assiette.

Pour un plat complet, ajoutez une ou deux petites pommes de terre cuite à l’eau ou des lentilles !

Rien que pour le plaisir

Posted on Leave a commentPosted in BLOG, Recettes
gat
Photo : Servane Rudelle

Elles font le buzz  au Québec, Madame Labriski et ses pâtisseries… Cette semaine, je partage avec vous une de ses recettes. Régalez-vous !

Tranche-Noisette (cake choco-noisette)

Ingrédients :

  • 225 g de purée de dattes (ou pâte de dattes, en vente en magasin bio)
  • 1 yaourt nature (allégé ou non) ou un pot à yaourt de purée ou compote de pommes sans sucre ajouté
  • 1 œuf
  • 2 càs (30 ml) de Frangelico (liqueur de noisette) ou 1 càc (15 ml) d’extrait de vanille
  • 2-3 càs de café instantané aromatisé à la noisette FACULTATIF (attention en France ce produit se présente souvent sous forme de poudre pour cappuccino: donc contenant de la poudre de lait ou crème et du sucre)
  • 370 ml de lait d’amandes (ou lait de vache, ou autre lait végétal  non sucré)
  • 1/2 càc de bicarbonate de soude
  • 1 càs de levure
  • 1 pincée de sel
  • 60 g de cacao en poudre non sucré
  • 120 g de farine d’épeautre entière bio ou 6 grains ou de blé entier (ou de celle que vous avez sous la main!)
  • 40 g de graines de lin broyées
  • 40 g de graines de chia noir bio (ces petites graines aux origines lointaines sont à la mode en ce moment en raison de leur richesse en « oméga-3 »; à vous de choisir: vous pouvez les acheter en magasin bio, sinon la recette est parfaitement réalisable sans !)
  • 40 à 80 g de pépites de chocolat noir (75 %) (pour la quantité, c’est comme vous aimez 😉
  • 200 g de noisettes crues entières (si possible avelines : il s’agit d’une variété de noisettes)
  • 1 noisette de beurre ou huile et un peu de farine pour le moule.
  • DÉCO : quelques noisettes et  pépites de chocolat

Préparation : 

Préchauffer votre le four à 200°C.

Mettre dans un bol la purée de dattes, le yaourt (ou la purée de pommes), le lait d’amandes, le Frangelico (ou la vanille), l’œuf, le café à la noisette et bien mélanger.

Ajouter le bicarbonate de soude, la levure, le sel, attendre quelques secondes … Mélanger le tout.

Ajouter le cacao, la farine, les graines de lin et les graines de chia et bien mélanger. Finalement, incorporer les pépites de chocolat et les noisettes entières.

Chemiser un moule (à cake par exemple) avec un peu de beurre et de farine.

Verser la pâte dans la moule et décorer avec des noisettes et des pépites de chocolat. Enfourner pour 35 à 40 minutes (selon votre four).

Tout chou

Posted on Leave a commentPosted in Recettes
chou
photo : fabonthemoon/flickr

Il est tout chou…mais pourtant vous êtes nombreux à ne pas l’aimer. Vous l’associez probablement à des souvenirs de cantine, une forte odeur de cuisson… Mais c’est aussi une excellente source de vitamine C, de potassium, d’acide folique et de bêta-carotène…

Le chou de Bruxelles peut se consommer cru ou cuit ; voici deux recettes (et un petit bonus) pour vous réconcilier avec lui.

Salade colorée

Ingrédients (pour 6 personnes) :

  • une douzaine de choux de Bruxelles
  • 3 carottes (environ 150 g)
  • 1 betterave rouge crue (environ 150 g)
  • le jus d’une orange
  • 1 yaourt ou 2 petits suisses
  • 1 càc de moutarde (douce ou forte, selon votre goût)
  • 1 càs de vinaigre de cidre
  • sel et poivre

Préparation :

Enlevez les premières feuilles des choux et réduisez leur pied. Lavez-les à l’eau claire. Coupez-les en lamelles fines. Lavez et épluchez les carottes et la betterave. Râpez-les. Mélangez tous les légumes.

Dans un bol, préparez la sauce: mélangez le jus d’orange, le yaourt, la moutarde, le vinaigre; ajoutez les sel et le poivre selon votre goût.

Servez les légumes avec un peu de sauce, vous pouvez ajouter quelques noisettes concassées et des pignons de pin légèrement torréfiés.

Remarque : vous pensez peut-être que ce chou cru est difficile à digérer et  qu’il va irriter les intestins sensibles. J’ai testé sur moi… il n’en est rien!

 

Poisson vapeur aux quatre choux

Ingrédients (pour 2 personnes) :

  • 2 filets de poisson blanc (merlu, cabillaud…)
  • 12 choux de Bruxelles
  • 2 petits choux Romanesco
  • 12 fleurettes de brocoli
  • 4 feuilles de chou frisé (ou chou vert ou chou kale)
  • 2 pincées de graines de lin
  • 2 pincées de graines de sésame
  • 2 pincées de graines de fenouil aromatique (ou cumin si vous n’aimez pas le fenouil)
  • Paprika ou curcuma
  • Huile d’olive
  • Sel et poivre

Rincez les feuilles de choux en enlevant la côte centrale (qui est filandreuse). Rincez le brocoli et le chou Romanesco ; détaillez ce dernier en fleurettes. Préparez les choux de Bruxelles : coupez le trognon au ras de la base des feuilles, enlevez les feuilles flétries et abîmées. Entaillez la base (trognon) des choux en croix (cela permet d’uniformiser la cuisson). Déposez les feuilles de chou dans le fond d’un panier vapeur puis répartissez les légumes et le poisson. Saupoudrez le poisson de paprika et avec les graines de lin, sésame et fenouil aromatique. Refermez le panier vapeur, déposez-le sur une casserole additionnée d’un fond d’eau. Amenez à ébullition et compter 5 à 7 minutes de cuisson. Servez avec un filet d’huile d’olive. Source : www.papillesestomaquees.fr

 

BONUS : La cuisson des choux de Bruxelles à l’eau

Enlevez les feuilles abîmées et réduisez la base au plus proche des feuilles. Vous pouvez la retailler en suivant la base des premières feuilles pour donner une forme homogène à tous vos choux (mais là, c’est du détail!!!). Faites une incision en formes de croix au sommet ou dans la base de chaque chou. Cuisez -les 4 minutes dans une eau frémissante salée dans laquelle vous avez ajouté 1 càc de bicarbonate de soude. Égouttez les choux et faites-les cuire dans une deuxième eau (avec du sel et 1 càc de bicarbonate de soude). Le temps de cette deuxième cuisson varie en fonction de ce que vous souhaitez : 6 minutes pour des choux fermes (la lame du couteaux doit tout de même s’enfoncer un peu lorsque vous les piquer) à 20 minutes pour des choux très tendres. Égouttez les choux et plongez-les rapidement dans une eau bien froide pour qu’ils gardent leur jolie couleur vert clair. Vous pouvez consommer ces choux nature, avec une noisette de beurre ou un filet d’huile, ou bien les passer à la poêle, les utiliser pour un gratin, une quiche… ou  une purée (adaptez le temps de cuisson).

Traditionnelle ou Vegan, le crumble de poireaux en deux versions

Posted on Leave a commentPosted in BLOG, Recettes

poir

Aujourd’hui je vous propose un crumble de poireaux en deux versions:  traditionnelle et « Vegan ».

Le « Vegan » est à la mode. Ce mode d’alimentation exclut tous les produits d’origine animale et est adopté par des personnes ayant de très fortes convictions.

Vous pouvez réaliser l’une ou l’autre des recettes, ou encore ne remplacer qu’un ou deux ingrédients. Amusez-vous avec ces recettes et la diversité des saveurs.

Notez tout de même que si le crumble « Vegan » est pauvre en gras saturés, il n’est pas pour autant « light ».

Version traditionnelle

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 6 poireaux
  • 100 g de noisettes
  • 50 g de farine
  • 50 g de beurre mou coupé en morceaux
  • 10 pruneaux dénoyautés
  • 150 g de ricotta
  • 50 g de parmesan
  • sel et poivre

Préparation :

Préchauffez le four à 200°C

Concassez les noisettes. Dans un bol, préparez le crumble en mélangeant du bout des doigts le beurre, la farine, et les noisettes. Assaisonnez avec du sel et du poivre.

Nettoyez les poireaux et coupez-les en tronçons de 2 cm environ. Faites-les fondre dans un peu d’eau dans une sauteuse pendant 10 min. Ajoutez les pruneaux coupés en 4, puis la ricotta et le parmesan. Mélangez et versez le tout dans un plat à gratin.

Répartissez le crumble sur le-dessus et enfournez pour 15 min. Puis passez votre four sur la position grill pour 3 min.

 

Version vegan

Pour cette version seuls les ingrédients changent, pas la préparation.

Remplacez :

  • le beurre par  de la margarine végétale ou un mélange moitié huile d’olive/moitié purée d’amandes ou d’un autre oléagineux
  • la ricotta  par une de crème de soja ou avoine ou riz… ou par une ricotta vegan : 80g de tofu émietté + 3 càs de crème de soja + 1 càs de purée de sésame +1 càc de jus de citron + sel et poivre
  • le parmesan par du gomasio (mélange de sésame et de sel marin) ou du germe de blé ou un parmesan vegan: 125 ml de noix de cajou non grillées + 125 ml tasse d’amandes mondées + 1,5 càs de levure maltée (magasin bio) + 2 càc de sésame blond +  1 càc de sel marin.  Dans le bol d’un robot muni d’une lame en S, versez tous les ingrédients et mixez jusqu’à obtenir une fine poudre légèrement granuleuse. Vous pouvez conserver ce parmesan dans un bocal hermétique une semaine au réfrigérateur.